GABAC

Conclusions des travaux de la 7ème Plénière statutaire du GABAC

Madame Berthe YECKE ENDALE, Représentant du Ministre des Finances du Cameroun, lisant le Communiqué de Presse

Le Groupe d’Action contre le blanchiment d’argent en Afrique Centrale(GABAC) s’est réuni en plénière ordinaire ce mardi 5 septembre 2017 à l’hôtel RADISSON BLU de Brazzaville, sous la présidence de Monsieur Calixte NGANONGO, Ministre des finances et du budget de la République du Congo, son Président en exercice.

Au cours de ses travaux, la plénière a, entre autres, examiné la Déclaration publique du GAFI comme enjeu majeur du second cycle d’évaluation mutuelle des Etats membres, l’état de mise en œuvre des résolutions 1267 et 1373 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, l’opérationnalités des cellules de renseignement financier et le projet de Directive relative à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme et de la prolifération par le biais des organismes à but non lucratif dans les Etats membres du GABAC.

S’agissant de la déclaration publique du GAFI en général, et des relations entre les établissements de crédit exerçant en CEMAC avec leurs homologues étrangers, en particulier la plénière a engagé ses membres à mettre en œuvre les recommandations contenues dans leurs rapports d’évaluation mutuelle et à mettre en place un cadre de concertation entre les établissements de crédit de la zone et leurs partenaires étrangers.

Pour ce qui est de la mise en œuvre des Résolutions du Conseil de Sécurité sur le terrorisme, la plénière a instruit le Secrétariat Permanent d’élaborer une Directive communautaire portant mécanisme de mise en œuvre des Résolutions 1267 et 1373.

Ayant abordé le sujet relatif à l’opérationnalité des ANIF et de la Cellules des Renseignements Financiers (CENAREF), la plénière a engagé tous les Etats membres à tous mettre en œuvre pour permettre à ces dernières de pleinement jouer le rôle qui est le leur dans la lutte anti blanchiment et contre le financement du terrorisme.

Ayant approuvé le projet de Directive, la Plénière a demandé au Secrétaire Permanent d’en saisir le Comité Ministériel de l’UMAC en vue de son adoption.

Dans le cadre de l’élargissement de sa coopération dans la lutte anti blanchiment et contre le financement du terrorisme, la Plénière a accordé le statut d’observateur à la République de France.

Pour ce qui est du financement du budget pour le compte de l’exercice 2018, la Plénière a examiné les états financiers qui lui ont été soumis. De même que, le rapport d’audit des écritures comptables du GABAC. C’est ainsi qu’après avoir adopté le rapport des activités de l’exercice 2016 et le programme d’activité de l’exercice 2018, et apprécié l’état d’exécution budgétaire au 30 juin 2017, la Plénière a approuvé le projet de budget pour l’exercice 2018 et demandé au Secrétaire Permanent d’en saisir le Comité Ministériel en vue de son adoption.

Abordant les questions diverses, la plénière s’est félicité de l’intérêt des bailleurs pour le financement du plan d’actions pluriannuel du GABAC.

Calixte NGANONGO

Président en exercice du GABAC